Comment faire pour reconnaître une femme légère ?

Comment faire pour reconnaître une femme légère ?

349947_16-199x300Les hommes ont toujours aimé les belles femmes. Mais qu’est-ce-qu’une femme légère ? Une femme épanouie, une femme qui n’a aucun souci, une femme avec un joli sourire, une femme privée de tout démon…
De nos jours, on ne peut trouver une femme de cabaret des films de Godart ou Truffaut, la société et ses principes ont changé, les bordels où les gens s’amusaient n’existent plus.

    Comment fait-on alors pour repérer une femme qui possède une telle nature ?

Pour former une liaison ou avoir une maîtresse, mieux vaux avoir sous son aile une femme légère, c’est-à-dire une femme qui a envie de sourire quand elle vous voit arriver ou une femme qui vous fait des massages tout en rayonnant de son beau minois !

Mais où ces coquines peuvent-elles se cacher ? Derrière une fenêtre, dans le métro, à la banque, dans un magasin de coiffure ?

Généralement, on les reconnaît à leur douceur et à leur façon de parler. Elles ne sont pas très vive mais elles émanent dans leur ensemble, une suavité quand elles parlent et n’ont pas de visage assassinant. Elles savent s’y prendre !

Il faut, indéniablement, que leur visage reflètent une véritable féminité, sinon cela ne vaut pas le coup de les séduire !En dehors du physique et de leur charme, une femme légère n’est pas une femme mélancolique. C’est-à-dire que le blues, la tristesse, les pleurs les rancunes ou les cris de violences hystériques n’ont pas de goût pour elle !

En quelques mots : elles aiment se faire plaisir , jouir de la vie et du plaisir sexuel et sont atteintes par la drogue de l’insouciance. Mais comment les trouver ?

Je pense qu’il ya dix mille moyen : les dîners entre amis, les speedatings, les endroits branchés, le luxe, les pays comme la suède ou l’australe…

Reconnaître une femme légère est facile, mais les trouver, c’est différent.

Enfin, ce sont des êtres qui semblent n’avoir aucun souci parce que leur vécu est rempli de bonheur et d’affection. En fait, elles ne sont pas du tout cérébrale et réfléchissent très peu.

Elles se contentent de choses simples et ne sont pas intéressées ou arrivistes. Souvenez-vous, par exemple du film « Diamant sur canapé » avec Audrey Hepburn, quand elle disait avec sa guitare à la main en chantant « Moon River » : « Je brois du noir ! »

Voici un des exemples qui montrent que leur spleen n’est pas du tout violent ou inhibant puisqu’elles peuvent sourire tout en étant triste !

Celui qui trouve, pendant un flirt ou ou une soirée, une femme aussi épanouie peut inévitablement changer sa vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *