Comment faire pour oublier les blessures de son passé ?

Comment faire pour oublier les blessures de son passé ?

thLe vécu et le passé d’un homme est souvent inhibant parce que l’être humain avec ses blessures et ses douleurs, part souvent en révolte ou en violence verbale.
A notre époque, on peut noyer son chagrin dans son travail, dans des passions réconfortantes ou dans diverses thérapies visant l’épanouissement personnel.
Jefferson, le second présidents des États-Unis d’Amérique avait écrit un long traité sur la quête du bonheur, « The pursuit of Hapiness », qui disait que quand on se sent fatigué, nauséeux ou malade, il faut toujours être à la recherche d’un nouvel élan.

A quoi sert-il de repenser à son vécu ? A mon goût, c’est une espèce de nostalgie d’un bonheur perdu. Est-il donc utile de se souvenir de ses chagrins, de sa mauvaise nuit, de ses peines de cœur ? C’est inévitablement torturant !

C’est pourquoi, mieux vaut prendre la vie comme un battant qui recherche le bonheur de l’instant, la joie d’une rencontre ou le dialogue entre amis.

Quand on a eu un passé chargé, c’est souvent très dur à gérer, mais il faut à tout prix rebondir ! Il faut alors se plonger dans l’oubli, dans l’émerveillement ou dans un sentiment de parents ou de frère qui redonnent le moral.

L’évasion telle que la lecture, la musique ou les joies du partage sont vraiment donc indispensables ! Mais cela peut être purement sexuel avec un partenaire dans une nuit torride !

Pour s’extirper du passé et de ses blessures, il faut vivre les moments de déprime ! En effet, tous les plus grands thérapeutes vous diront que les larmes ou les pleurs, il faut les assumer. Pleurer, après tout pourquoi pas ? Si vous êtes seule, lâcher pour évacuer, si vous accompagné, raconter vos problèmes en toute humilité ! On vous viendra en aide, c’est évident !

Si vous avez vraiment envie d’oublier, fumez du cannabis, faîtes du yoga, priez ou faîtes une psychanalyse. Mais le meilleur moyen est de se fixer des objectifs , une ligne de conduite permettant de construire une nouvelle vie. Faire le pas petit à petit vers le bonheur et le bien-être est le signe d’un être qui ne croit pas au désespoir puisque sa quête le stimule et le fait lever le matin. En bref, évitez l’autodestruction !

Si vous vivez un deuil, vivez-le et assumez vos souffrances. Rien ne sert de partir en violence parce que beaucoup de personnes souffrent dans les hôpitaux. 

Si l’on pense à la mort, on s’écroule, c’est évident. C’est pour cela qu’il faut partir en quête de tous les espoirs.

En fait, tout est une question de savoir rebondir. On peut oublier par de multiples moyens, mais dans la vie, il faut faire preuve de courage !

Des cancéreux arrivent avec leur mental à soigner leur maladie. Pourquoi paimages (1)s vous ? Bien sûr, c’est dur mais tous les hommes ont leur démons et il doivent faire avec. Ainsi celui qui sait rebondir à force de hargne devient le battant, ou un homme à la recherche du bonheur.

Pour cela, il faut vivre et oublier sa lisère pour goûter à des instants de joies incalculables. Lâchez votre malheur, vivez et vous verrez que tout s’éclaircira dans une pure magie.

Pensez au film d’Alain Delon: « le battant ». C’est un homme traqué qui se sort tout seul de la misère qu’il a vécu en prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *