Comment faire pour avoir le » swing » de la vie ?

Comment faire pour avoir le » swing » de la vie ?

La_legende_de_Bagger_Vance-15092210072006« Le swing », comme chacun sait, vient du golf. En fait, avoir le swing dans la vie courante est une facilité à gérer ses émotions pour plonger dans un bien être total.
Cela se passe purement au niveau des sensations puisque l’être qui est bien dans ses sensations est un être qui n’a pas de démons. Il vit selon ses envies et, surtout, se fait plaisir perpétuellement.
Cela avait été illustré dans le film  » La légende de Bagger Vance » de Robert Redford ».

Comment faire pour avoir cette force, celle de celui qui surfe sur sur les bonnes sensations pour être bien dans sa peau. Il existe de multiples thérapies pour faire face à ses démons mais l’essentiel réside dans une capacité à oublier pour avoir un épanouissement heureux.

Par exemple, les gens qui ont des vécus chargés de peines deviennent mélancoliques. Il leur faut alors un coach qui puisse les aider pou aller de l’avant. Le sport, la méditation, le hurlement primal : tout est à portée de main.

En fait, avoir le « swing », c’est gérer selon ses sensations tous les obstacles de la vie. Vous remarquerez que, dans le golf, le bon swing est une façon de maîtriser son corps par le biais du mental. Dans la vie, c’est pareil : il faut savoir goûter les bonnes sensations !

L’homme qui est dans le « swing » ne peut être arrêté par les critiques ou les médisances. Il a le « swing » ! En deux mots, tous ses gestes sont parfaits, en symbiose totale avec l’extérieur, il est devenu l’homme dont personne ne peut donner de conseils.

En effet, c’est un homme bien dans son corps et son esprit et il ressent comme une capacité de vivre librement sans aucune contraintes cérébrales ni physiques. Il surfe sur les joies et les peines avec panache et virtuosité.

Pour devenir un tel homme, il faut faire un travail sur nous-mêmes pour ressentir l’extase des sensations de l’enfance. Choisissez alors votre thérapie !

Dans la « légende de Bagger vance », Matt Damon perd ses sensations parce qu’il a vu la guerre. Empreint aux cauchemars et à la nervosité, il perd tout à coup le swing du golfeur. Vous voyez que ce n’est qu’une perte d’identité ou une apparition angoissée des démons de l’âme.

Pour avoir le « swing », il faut surtout avoir de l’entrain, du punch, de l’envie … En effet, celui qui possède de bonnes sensations se sent bien et émane une envie de vivre destructrice. Les plus grands sportifs qui ont été couronnés, était loin d’être mous. Leurs succès les galvanisaient et leurs performances inégalables. Avoir le « swing », c’est avoir de l’énergie !

De plus, celui qui joue sur ses sensations est un être définitivement sage, au sens bouddhiste du terme. On peut avoir de l’énergie et posséder une capacité de gestion des émotions atteignant la sagesse morale. En quelques mots, celui qui a le « swing » est un être épanoui !

Bien sûr, cela peut paraître dur d’être en telle connivence avec la société et ses bassesses, mais le »swingueur » n’a cure du jugement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *