Comment devenir un aventurier ?

Comment devenir un aventurier ?

belmondo-18-las-des-asIl y a dix mille façons de devenir un aventurier. Il faut, pour cela, partir en voyage à l’autre bout de la planète, faire un pari audacieux ou plonger en pur altruisme dans les »emmerdes » la tête baissé. Belmondo le disait, sur une note humoristique, au petit enfant juif dans le film « l’as des as »: -Tu sais ce que c’est qu’un aventurier, petit ? C’est un homme qui aime plonger dans les « emmerdes » ! Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, il faut être un homme d’action c’est-à-dire un homme qui gère facilement ses émotions. Ainsi faut-il être bonhomme pour goûter aux joies des découvertes et des rencontres dans des contrées inexplorées ! L’homme d’action est un être qui réagit selon son corps et qui connaît ses limites. En effet, on ne peut pas forcer sa nature sinon on risque des ennuis de santé. Un aventurier peut être seul ou accompagné mais doit avant tout, malgré les épreuves, dompter sa carcasse et se faire plaisir ! On peut faire preuve d’altruisme mais on peut aussi partir en voyage dans une quête d’évasion et d’oubli. L’aventure a des vertus: celles de partir loin de ses sources, de découvrir cette magnifique planète et de pouvoir s’émerveiller ! Une seconde chose importante pour devenir un aventurier est d’avoir le goût du risque et de l’audace. En effet, un aventurier n’est pas forcément un homme qui voyage ou qui s’évade de son job, loin, très loin, à l’autre bout du monde. Un aventurier est un homme qui aime les défis et qui a une envie destructrice de changer de vie à la recherche d’un bonheur que lui seul se forge. Là, on peut vraiment parler d’aventure puisque son coin de paradis n’est pas forcément inaccessible ! Encore faut-il avoir les moyens et l’envie de couper cours à ses anciennes relations dans une quête de bonheur qui ne dépend que de lui. En effet, un homme peut se forger un destin heureux s’il en a vraiment envie ! Enfin, devenir aventurier est savoir tout laisser derrière soi, ses ennuis, sa famille, ses amis pour partir seul à la recherche de l’eldorado de ses rêves. Mais comment ? Une première chose: lâcher les portables, ses anciens contacts et partir seul vers son rêve le plus absolue: la liberté. Il faut alors s’extirper du monde moderne et de ses mauvaises idées comme l’argent, par exemple. Si un aventurier part au Brésil à Rio, c’est forcément dans une quête de jouissance et de bien-être puisque, dans ce pays, les femmes sont belles et libérées, le paysage idyllique et l’endroit idéal pour les surfers !

  1. Ainsi, voici donc les trames de bases de l’aventure : risque, audace, bonhomie, destin, bien-être, idéal de vie ou dépaysement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *