Comment comprendre le génie de Charles Aznavour ?

Comment comprendre le génie de Charles Aznavour ?

Charles Aznavour, de par son génie de la composition a été un des seuls chanteurs « français » reconnus à hollywood. A l’heure d’aujourd’hui, il a fait son temps puisque sa voix et sa santé vieillissent.
Mais c’est un homme d’une grande humanité qui a su garder en lui sa propre autonomie et sa propre route.
C’est, sans aucun doute, un des piliers de la chanson française puisqu’il a lui-même composé et interprété ses mélodies avec un panache insolent.

Tout le monde connaît son histoire. 
Lancé par Edith Piaf, il compose au début des chansons aujourd’hui mythiques comme  » La bohème », « Que c’est triste Venise », « la Mamma »…
En plus, il se moquait éperdument de son physique de jeune timide parce que son franc-parler était juste, sincère et dénué de superficiel.
Si vous écoutez « ses paroles », celles-ci sont d’un pureté poétique où les sentiments de la jeunesse, du « blues », des joies et des paysages sont d’une beauté digne de Nerval.
On se demande vraiment s’il travaillait ses textes.
C’est même vers les années 70 qu’il rencontre Liza Minelli et qu’il fera avec elle tout un parcours de tournées dans le monde entier.
La chanteuse le respectait, on comprend maintenant pourquoi !

Les chansons qu’il a composé par la suite sont mêlés d’un entrain que lui seul pouvait transmettre sur scène.
« Et pourtant », « Emmennez-moi », « ,Donne tes seize ans » ou  » Les deuxguitares » sont des exemples parmi bien d’autres.
En fait il savait alterner mélancolie, fougue, vitesse, tempo dans des ruptures de rythmes absolument merveilleuses pour un spectateur.
Ces représentations scéniques devenaient au fil des ans des jeux de magie où son art d’expression et sa prestance faisaient figure d’atouts majeurs. Il avait cette façon si particulière de donner une impression de l’artiste imprégné par ses compositions.
Tout comme Brel ou Jonhnny Hallyday, d’ailleurs.
Il reste bien sûr un de ses chefs-d’oeuvre, « Hier encore », que l’on écoute encore sans se lasser puisque toute une génération, âgée maintenant, retrouve sa jeunesse perdue.

Il nous reste à lui rendre l’hommage qui lui est destiné, puisque ce fils d’arménien né en 1924, avait vu juste en 1960 lorsqu’il déclamait dans sa fameuse chanson: »Je m’voyais déjà ».
Ce petit homme, âgé maintenant de 86 ans, n’a, en effet, jamais cessé de louer le bonheur de l’existence malgré ses peines et ses déceptions. C’est pour cela qu’il restera toujours aimé puisqu’en dépit des épreuves de la vie, il a su rester le même qu’à l’âge de son enfance.
Arriviste, il ne l’a jamais été, prétentieux non plus, c’est l’artiste qui parle toujours avec des mots doux et qui a su galvaniser les foules en poète créateur et chanteur.
Peu d’hommes reconnus l’ont fait à un tel point !
Pendant son anniversaire de 80 ans, il subjugue le Palais des Congrès à Paris malgré l’âge et les années passées !
Quel homme ! Il a même chanté en duo avec Dean Martin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *