Comment comprendre le concept du « Romantisme »?

Comment comprendre le concept du « Romantisme »?

chateaubriand  On pourrait écrire des kilomètres de pages pour définir ce concept ou cet état d’esprit puisque le Romantisme, venant du dix-neuvième siècle, semble quasi indéfinissable en quelques lignes.
Il faudrait, je le pense, faire un constat simple et ouvert à chacun de nous tous. En effet, tous les hommes, actuellement, sont atteints par cette sorte de « maladie mentale ». Celle-ci peut transporter artistiquement vers une Beauté que l’on retrouve chez Chopin ou Schubert dans la musique, chez Musset ou Chateaubriand dans la littérature, chez Rubens ou Rembrandt dans la peinture…

Ainsi donc, tout a commencé vers ce siècle où les horizons artistiques se sont véritablement développés.

Le premier exemple qu’il me vient à l’esprit est celui d’Alfred de Musset. Génial et créateur hors pair, il émane de ses écrits une sensibilité à fleur de peau qu’il puisait dans ses moments de lucidité ou d’inspiration fiévreuse.

Il était très chétif et sujet à des crises nerveuses qu’il raconte dans son livre quasi autobiographique ; « La légende d’un enfant du siècle ». On y lit sa liaison avec Georges Sand et on y retrouve l’âme d’un homme entier.

Mais, en dépit de sa faiblesse, il était capable d’humour et de joies que personne n’a véritablement compris, excepté ses amis proches.

Romantique, oui, il l’était, puisque son amour pour les femmes devait être pour lui un amour jubilatoire et passionné.

Sinon, cela n’en valait pas la peine pour lui.
On détecte ici une des grandes valeurs du Romantisme: le refus du rationalisme calculé que les mathématiciens prônent dans leurs mentalités.

Un tout autre exemple qui me vient à l’esprit est celui d’Ernest Hemingway.

Aventurier, audacieux, altruiste, il l’était, mais de ses écrits se dégage l’âme d’un grand romantique. En effet, cette force et ce courage se détecte dans ses aventures de la guerre de 1914. Après avoir risqué sa vie sur le front ennemi pour sauver son ami, il se retrouve alors dans les camps des amputations. Rassurez-vous, il en sortira indemne, miraculeusement.
Et c’est dans ces moments où la vie lui échappait qu’il se lie avec une infirmière s’occupant des blessés graves. Foudroyé par sa beauté, Ernest lui écrira des lettre enjouées indéniablement romantiques.

Après la guerre, il sera d’ailleurs décoré en 1918.

Si vous lisez ses nouvelles, vous verrez qu’Hemingway était un éternel jouisseur ayant le goût du risque, des voyages et des découvertes ( ses safaris africains, son amour pour Paris et ses aventures extrêmes où l’alcool coulait à flot…).

Avez-vous vu un romantique mélancolique ayant une telle audace ? En voici un exemple parmi bien d’autres.

Ainsi « Romantisme » ne rime pas forcément avec Faiblesse !

Enfin et pour conclure ce petit exposé, on découvre dans les comédies romantiques d’aujourd’hui que le côté tragique du Romantisme amène souvent a des bouffées de rire inexpliquées.

Un acteur très connu à Hollywood est parfait pour ce genre de production avec son look de premier de la classe: c’est Hugh Grant.

En effet, il dégage une simplicité et un humanisme qui nous donnent des rictus dévastateurs avec son décalage qui semble lui coller à la peau. Il ne joue pas de son image ni de sa puissance séductrice : il est humain, tout simplement.

Et cela, chers amis, c’est du romantisme à l’état pur. C’est un séducteur, certes, mais c’est un séducteur romantique qui lâche ses pleurs sans aucun scrupule.

Tout ceci fait inévitablement rire car il s’en suit immédiatement un comique de situation.
Sensibilité et Romantisme amène au rire, c’est évident.

Chez les acteurs français, on n’oubliera jamais le « distrait » très aimé des femmes : Pierre Richard.

C’est ainsi que l’on peut dire que la faiblesse humaine, pur tradition romantique, est un trait d’humour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *